Page 15 - Challenge N°744. Du 22 au 28 mai 2020
P. 15

KENzA LAhLOu
                                                      Cofondatrice et Managing Partner d’Outlierz Ventures




          Celles-ci,  étant  préalablement             processus  administratifs  pour   d’infrastructure incontournable
          bien sûr de très fort taux de crois-         mieux servir le citoyen marocain,   sur laquelle une entreprise, une
          sance, ont vu leur activité s’accé-          ainsi que chez les entreprises pour   économie, un pays peut réinventer
          lérer davantage et ont adopté les            continuer à servir leurs clients.   et pérenniser son développement
          mesures sanitaires nécessaires pour          Elle nous aura aussi démontré le   dans cette nouvelle ère. Ceci est
          assurer la continuité de leur activité       besoin de lever un certain nombre   valable pour tous les secteurs clefs
          et répondre au besoin essentiel des          de freins réglementaires à l’inno-  de l’économie, allant de l’éduca-
          populations en temps de crise.               vation, comme par exemple au   tion à la santé, en passant par la
          Un autre exemple est celui d’un              niveau de la santé pour faciliter   banque et l’assurance.
          investissement plus récent, dans             la télémédecine et accélérer son   Parmi les éléments nécessaires
          Healthlane,  une  startup  dans  le          adoption, ou encore en termes de   à la croissance d’un écosystème
          secteur de la santé qui équipe les           mobile money pour démocratiser   de startups marocain, l’accès au
          hôpitaux publics au Cameroun et au           l’accès et permettre une distribu-  marché d’une part, et les freins
          Nigeria d’une plateforme digitale,           tion plus rapide et simple.   réglementaires  d’autre  part,
          pour permettre à leurs patients de           Des efforts colossaux ont été mis en   restent les principaux obstacles.
          prendre des rdv en ligne et réduire          place par le gouvernement dans un   Aujourd’hui, les grands groupes
          ainsi le temps d’attente de 5 heures         temps record et des barrières qui   devraient  voir  la  nécessité  de
          à 30 min. Enfin, nos startups fintech   Aujourd’hui,   semblaient infranchissables ont   se transformer digitalement en
          automatisent le secteur financier   les grands   été levées. Ce qui prenait autrefois   devenant les clients de ces star-
                                          groupes
          grâce à leur plateforme de vérifi-  devraient voir   quelques années a pris quelques   tups comme une opportunité. Les
          cation d’identité digitale et KYC-  la néces-  mois, voire quelques semaines face   décideurs pourraient accélérer les
          check (Youverify), ou encore leur   sité de se   à l’urgence et à la nécessité. C’est   cycles de décisions et prendre plus
          plateforme  de  e-trading  sur  les   transformer   un excellent début et il faut espérer   de risques, car ils ont, encore plus
          marchés africains et internationaux   digitalement   que cela continue et s’accélère   aujourd’hui, plus à gagner qu’à
          (Bamboo). Nous sommes convaincus   en devenant   post-confinement avec une réelle   perdre.
          que ce changement mondial ouvre   les clients de   prise de conscience et une stra-  La rapidité d’exécution est tout
          de nouvelles opportunités de trans-  ces startups   tégie long-terme. Enfin, cette crise   aussi importante que l’exécution
          formation digitale, et donc d’inves-  comme une   aura permis de faire découvrir de   elle-même (time-to-market), et
          tissement pour nous en tant que   opportunité.   nouvelles habitudes de consom-  cela fait souvent défaut chez nos
          VC dans les meilleures entreprises   Les décideurs   mation à un certain nombre de   grands groupes et pénalise les star-
          technologiques du futur.        pourraient   Marocains qui ont davantage pris   tups marocaines. Pour favoriser
                                          accélérer les   confiance dans le e-commerce et   cela, il est nécessaire que l’État
          Challenge : D’aucuns disent que   cycles de   adoptent de nouveaux reflexes.  lève les freins à l’innovation tant
          l’après Covid-19 doit amener à un   décisions et                           au niveau administratif (procé-
          changement de paradigmes dans   prendre plus   Challenge : Au Maroc, l’heure  dures, e-gov) que réglementaire
          notre façon d’évoluer désormais.   de risques,   est à la réflexion pour trouver  (agréments, office des changes, loi
          Ce changement de paradigme      car ils ont,   un  plan  de  relance  écono-  cadre pour de nouveaux usages),
          devrait-il aussi s’appliquer au   encore plus   mique  au  niveau  des  diffé-  notamment  dans  le  secteur
          secteur des startups?           aujourd’hui,   rents secteurs. Quel devrait  bancaire avec le mobile money,
          Le changement de paradigme post-  plus à gagner   être le plan de relance idéal  la santé avec la télémédecine et
          Covid-19 doit s’appliquer à tous en   qu’à perdre.  pour booster l’écosystème des   l’éducation.  Aussi, à l’instar des
          tant qu’individu et en tant qu’orga-         startups marocaines ?         mesures exceptionnelles mises
          nisation. Toutes les crises et toutes        L’adoption du digital et l’émer-  en places durant le confinement,
          les épreuves sont des opportunités           gence d’un écosystème fort de star-  l’État pourrait en faire autant pour
          de remettre en question notre façon          tups innovantes au Maroc devrait   booster la croissance des startups
          de vivre et de travailler pour trouver       être au cœur du plan de relance   avec par exemple, une exonération
          un meilleur équilibre et découvrir de        de l’économie, ainsi que celui du   de charges salariales pendant les
          nouvelles approches. Le changement           nouveau modèle de développe-  premières années pour encourager
          de paradigme en ce qui concerne les          ment du Royaume. Le digital n’est   le recrutement. La bonne nouvelle,
          startups technologiques au Maroc,            pas une fin en soi, mais un outil   c’est que l’accès au financement
          est surtout attendu de la part des           qui permet de combler le déficit   pour ces startups est désormais
          consommateurs, des clients (entre-           d’infrastructure dans un secteur   là, qu’il soit sous forme de prêt
          prises et grands groupes) et du régu-        donné, d’augmenter les capacités   d’honneur ou d’investissement en
          lateur (gouvernement et administra-          et les ressources, d’accélérer les   capital risque ou business-angels,
          tions publiques). Cette crise, nous          processus et ainsi de favoriser la   ce n’est plus le problème comme il
          aura surtout montré la nécessité             croissance économique et le déve-  l’était, il y a encore quelques (très
          d’intégrer le digital au niveau des          loppement social.  C’est une couche   proches) années. n


                                                                                        Du 22 au 28 mai 2020
   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20